V.A.E : Validation des Acquis de l’Expérience

La loi de modernisation sociale a introduit un droit de validation des acquis d’expérience. La validation des acquis de l’expérience est un droit ouvert à tous (salarié sous contrat à durée indéterminée, salariés intérimaires, non-salariés, demandeurs d’emploi, etc.), et ce, quels que soient les diplômes précédemment obtenus ou le niveau de qualification du candidat.

Conditions

Une seule condition : justifier d’une expérience professionnelle (salariée ou non, bénévole…) d’au moins un an de manière continue ou discontinue, à temps plein ou à temps partiel, en rapport direct avec le contenu de la certification (diplôme, titre) envisagée.

En application du dernier Décret sur la VAE, et du Code de l’éducation, (Art. R613-35 du Code de l’éducation, Art. R335-6 à R335-8 et du Code de l’éducation), les procédures d’évaluation permettent au jury de vérifier si les acquis dont fait état le candidat correspondent aux aptitudes, compétences et connaissances exigées par le règlement du diplôme ou du titre postulé.

Financement

La VAE peut faire l’objet d’une prise en charge financière au même titre qu’une action de formation professionnelle continue. Selon le statut du candidat, il existe différentes possibilités d’aides au financement.

Seules les démarches VAE visant des certifications enregistrées au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), sont susceptibles d’être prises en charge.

VAE : Recevabilité de la demande

VAE : Evaluation du candidat

Deux types de validation possible

En cas de validation partielle du dossier

il est attribué au candidat les crédits correspondant à chaque enseignement validé. Le jury fait ensuite des préconisations pour la validation des compétences manquantes. Notre établissement propose alors :

  • de suivre les enseignements correspondant aux domaines et matières non validés et de passer les évaluations à 3iL,
  • de préparer en candidat externe, par d’autres moyens (CNAM, Internet, 3iL…) les enseignements nécessaires et passer les évaluations à 3iL,
  • de tenter, après capitalisation d’expériences, un nouvel examen VAE.

Durée de la validation partielle : les crédits attribués pour chaque enseignement validé ont une durée de validité limitée à 2 ans et définitive en cas de validation du domaine.

En cas de validation totale du dossier

une évaluation finale est organisée. Pour clore le dossier de validation, deux fois par an, le coordinateur organise une session d’évaluation finale avec le jury VAE. Le candidat doit alors présenter un mémoire à l’écrit et à l’oral, mémoire dont le thème aura été défini en amont entre le coordinateur et le candidat. Le jury de la VAE est composé de 5 membres dont 3 professionnels

A l’issue de ce jury, si le candidat remplit toutes les conditions le diplôme lui est attribué.

En cas de validation partielle du dossier

En cas de validation totale du dossier

il est attribué au candidat les crédits correspondant à chaque enseignement validé. Le jury fait ensuite des préconisations pour la validation des compétences manquantes. Notre établissement propose alors :

  • de suivre les enseignements correspondant aux domaines et matières non validés et de passer les évaluations à 3iL,
  • de préparer en candidat externe, par d’autres moyens (CNAM, Internet, 3iL…) les enseignements nécessaires et passer les évaluations à 3iL,
  • de tenter, après capitalisation d’expériences, un nouvel examen VAE.

Durée de la validation partielle : les crédits attribués pour chaque enseignement validé ont une durée de validité limitée à 2 ans et définitive en cas de validation du domaine.

une évaluation finale est organisée. Pour clore le dossier de validation, deux fois par an, le coordinateur organise une session d’évaluation finale avec le jury VAE. Le candidat doit alors présenter un mémoire à l’écrit et à l’oral, mémoire dont le thème aura été défini en amont entre le coordinateur et le candidat. Le jury de la VAE est composé de 5 membres dont 3 professionnels

A l’issue de ce jury, si le candidat remplit toutes les conditions le diplôme lui est attribué.

Formation continue : édition « crise sanitaire » 2

Durée de la procédure

La durée totale de la procédure de validation des acquis de l’expérience est limitée à cinq ans sauf cas particulier.