Les contrats en alternance sont des contrats de travail particuliers qui prévoient la rémunération du jeune en formation. Les stages prévoient également la rémunération des étudiants sous certaines conditions notamment de durée. Ces deux façons d’étudier en entreprise offrent un levier de financement des études très important. Petit tour d’horizon.

L’alternance : une rémunération légale

Dans le cadre du contrat d’apprentissage, l’apprenti bénéficie d’une rémunération variant en fonction de son âge ; en outre, sa rémunération progresse chaque nouvelle année d’exécution de son contrat. Le salaire minimum perçu par l’apprenti correspond à un pourcentage du Smic ou du SMC (salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé) pour les plus de 21 ans.

Dans le cadre du contrat de professionnalisation, la rémunération est un pourcentage du SMIC et varie en fonction du niveau de sa formation ou qualification avant le contrat et de son âge.

Le Smic brut horaire est de 10,15 € depuis le 1er janvier 2020 soit 1 539,42 € mensuels sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires.

Des dispositions conventionnelles ou contractuelles peuvent prévoir une rémunération plus favorable pour le salarié.

L’alternance : une rémunération légale

Dans le cadre du contrat d’apprentissage, l’apprenti bénéficie d’une rémunération variant en fonction de son âge ; en outre, sa rémunération progresse chaque nouvelle année d’exécution de son contrat. Le salaire minimum perçu par l’apprenti correspond à un pourcentage du Smic ou du SMC (salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé) pour les plus de 21 ans.

Dans le cadre du contrat de professionnalisation, la rémunération est un pourcentage du SMIC et varie en fonction du niveau de sa formation ou qualification avant le contrat et de son âge.

Le Smic brut horaire est de 10,15 € depuis le 1er janvier 2020 soit 1 539,42 € mensuels sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires.

Des dispositions conventionnelles ou contractuelles peuvent prévoir une rémunération plus favorable pour le salarié.

L’alternance à 3iL : un financement sur mesure

A 3iL, l’alternance est possible pour tous les programmes, à partir de la 3e année postbac : Programme Ingénieur ou Programmes Spécialisés. Par ailleurs, le choix de l’alternance est à la carte et permet à chaque élève de se projeter dans une expérience en entreprise sur mesure mais aussi dans un financement adapté à ses capacités.

Prépa Intégrée Ingénieur 3iL

Pas de formation en alternance

Programme Ingénieur 3iL

Ce programme dure 3 ans et peut être financé par l’alternance pour 1 an, 2 ans ou la totalité du cursus.

  • Formation sous contrat d’apprentissage d’une durée de 3 ans à partir de bac+3
  • Formation sous contrat d’apprentissage d’une durée de 2 ans à partir de bac+4
  • Formation en contrat de professionnalisation d’une durée d’1 an à partir de bac+5

Programmes spécialisés

Bachelors Développement Logiciel et Web ou Infrastructures, Systèmes et Réseaux : ces programmes durent 1 an et peuvent être financés par l’alternance pour la totalité du cursus.

  • Formation en contrat d’apprentissage d’une durée d’1 an
  • Formation en contrat de professionnalisation d’une durée d’1 an

Master Manager de Solutions Digitales et Data et Master Expert Réseaux, Infrastructures et Sécurité : ces programmes durent 2 ans et peuvent être financés par l’alternance pour 1 an ou la totalité du cursus.

  • Formation en contrat d’apprentissage d’une durée d’1 an (M1 et M2) ou 2 ans (M1 et M2)
  • Formation en contrat de professionnalisation d’une durée d’1 an (M1 et M2) ou 2 ans (M1 et M2)

Prépa Intégrée Ingénieur 3iL

Pas de formation en alternance

Programme Ingénieur 3iL

Ce programme dure 3 ans et peut être financé par l’alternance pour 1 an, 2 ans ou la totalité du cursus.

  • Formation sous contrat d’apprentissage d’une durée de 3 ans à partir de bac+3
  • Formation sous contrat d’apprentissage d’une durée de 2 ans à partir de bac+4
  • Formation en contrat de professionnalisation d’une durée d’1 an à partir de bac+5

Programmes spécialisés

Bachelors Développement Logiciel et Web ou Infrastructures, Systèmes et Réseaux : ces programmes durent 1 an et peuvent être financés par l’alternance pour la totalité du cursus.

  • Formation en contrat d’apprentissage d’une durée d’1 an
  • Formation en contrat de professionnalisation d’une durée d’1 an

Master Manager de Solutions Digitales et Data et Master Expert Réseaux, Infrastructures et Sécurité : ces programmes durent 2 ans et peuvent être financés par l’alternance pour 1 an ou la totalité du cursus.

  • Formation en contrat d’apprentissage d’une durée d’1 an (M1 et M2) ou 2 ans (M1 et M2)
  • Formation en contrat de professionnalisation d’une durée d’1 an (M1 et M2) ou 2 ans (M1 et M2)

Le stage : un droit à la gratification

Lorsque la durée d’un stage, au sein d’une même entreprise et au cours d’une même année scolaire, est supérieure à deux mois consécutifs (ou non), ce stage fait l’objet d’une gratification (versement d’une somme d’argent). Celle-ci est exonérée d’impôt sur le revenu dans la limite du montant annuel du SMIC.

Durée du stage et ouverture du droit à gratification

La durée du stage est calculée en fonction du temps de présence du stagiaire dans l’organisme d’accueil. Chaque période au moins égale à sept heures de présence, consécutives ou non, est considérée comme équivalente à un jour et chaque période au moins égale à 22 jours de présence, consécutifs ou non, est considérée comme équivalente à un mois.

Montant de la gratification

Le montant minimal de la gratification est fixé à 15 % du plafond horaire de la Sécurité sociale (PSS), soit 3,90 € par heure de stage (au 1er janvier 2020). Une convention de branche ou un accord professionnel étendu peut fixer un taux supérieur.

En savoir plus sur la rémunération des stagiaires

Durée du stage et ouverture du droit à gratification

La durée du stage est calculée en fonction du temps de présence du stagiaire dans l’organisme d’accueil. Chaque période au moins égale à sept heures de présence, consécutives ou non, est considérée comme équivalente à un jour et chaque période au moins égale à 22 jours de présence, consécutifs ou non, est considérée comme équivalente à un mois.

Montant de la gratification

Le montant minimal de la gratification est fixé à 15 % du plafond horaire de la Sécurité sociale (PSS), soit 3,90 € par heure de stage (au 1er janvier 2020). Une convention de branche ou un accord professionnel étendu peut fixer un taux supérieur.

En savoir plus sur la rémunération des stagiaires

Les stages à 3iL : tout au long des cursus de formation

Les stages jalonnent les cursus sous statut étudiant. Les gratifications associées permettent d’envisager le financement de vos études différemment.

Périodes de stage par formation

Prépa intégrée Ingénieur 3iL
Stage de 2e année : 6 semaines minimum

Programme Ingénieur 3iL
Stage de 4e année : 4 mois minimum
Stage de 5e année : 6 mois minimum

Programmes spécialisés Bachelors Développement Logiciel et Web ou Infrastructures, Systèmes et Réseaux
Stage : 3 mois minimum

Programmes spécialisés Master Manager de Solutions Digitales et Data et Master Expert Réseaux, Infrastructures et Sécurité :
Stage M1 : 4 mois minimum
Stage M2 : 6 mois minimum

Simulation

La gratification est versée à la fin de chaque mois et non pas en fin de stage.

Exemple pour un stage à temps plein (7 heures par jour) du 1er janvier au 31 juillet 2020 : le montant de la gratification totale due est de 1057 heures, soit 4122,30 €.

Janvier : 154 heures effectuées (22 jours x 7 heures) Février : 140 heures effectuées (20 jours x 7 heures) Mars : 154 heures effectuées (22 jours x 7 heures) Avril : 154 heures effectuées (22 jours x 7 heures) Mai : 133 heures effectuées (19 jours x 7 heures) Juin : 168 heures effectuées (24 jours x 7 heures) Juillet : 154 heures effectuées (22 jours x 7 heures)

La gratification peut être versée :

  • en fonction du nombre réel d’heures effectuées par mois, soit, avec notre exemple, 600.6 € en janvier,  546 € en février etc.
  • soit par lissage par mois de la totalité des heures effectuées durant le stage, soit 687.05€/mois avec notre exemple.

Périodes de stage par formation

Simulation

Prépa intégrée Ingénieur 3iL
Stage de 2e année : 6 semaines minimum

Programme Ingénieur 3iL
Stage de 4e année : 4 mois minimum
Stage de 5e année : 6 mois minimum

Programmes spécialisés Bachelors Développement Logiciel et Web ou Infrastructures, Systèmes et Réseaux
Stage : 3 mois minimum

Programmes spécialisés Master Manager de Solutions Digitales et Data et Master Expert Réseaux, Infrastructures et Sécurité :
Stage M1 : 4 mois minimum
Stage M2 : 6 mois minimum

La gratification est versée à la fin de chaque mois et non pas en fin de stage.

Exemple pour un stage à temps plein (7 heures par jour) du 1er janvier au 31 juillet 2020 : le montant de la gratification totale due est de 1057 heures, soit 4122,30 €.

Janvier : 154 heures effectuées (22 jours x 7 heures) Février : 140 heures effectuées (20 jours x 7 heures) Mars : 154 heures effectuées (22 jours x 7 heures) Avril : 154 heures effectuées (22 jours x 7 heures) Mai : 133 heures effectuées (19 jours x 7 heures) Juin : 168 heures effectuées (24 jours x 7 heures) Juillet : 154 heures effectuées (22 jours x 7 heures)

La gratification peut être versée :

  • en fonction du nombre réel d’heures effectuées par mois, soit, avec notre exemple, 600.6 € en janvier,  546 € en février etc.
  • soit par lissage par mois de la totalité des heures effectuées durant le stage, soit 687.05€/mois avec notre exemple.