LES PROJETS ÉTUDIANTS

Dans le cadre du cursus ingénieur, les étudiants sont amenés à réaliser des projets, de longue durée, en équipe, encadrés par des entreprises et coachés par l’équipe 3iL\LAB. Ces projets permettent de mettre en oeuvre les compétences du futur ingénieur, tant dans la partie management de projet (conduite de projet, agilité, gestion financière) que dans l’expertise technique (électronique, robotique, développement, réseau, sécurité).

A 3iL, on apprend en mode projet. Mais qu’est-ce que cela signifie au juste ?

  1.  Cela signifie qu’il y a une problématique : parfois proposée par les enseignants mais le plus souvent rencontrée par une entreprise qui a besoin d’une réponse professionnelle.
  2. Cela veut dire qu’il y a une équipe, un chef de projet, des délais, des contraintes, des relations clients, l’utilisation de technologies différentes et complémentaires, des réunions, des retards, du stress, une présentation de la solution, la satisfaction du travail bien fait…
  3. Cela plonge les étudiants dans la conception concrète d’une solution, étape par étape, au service d’un client, les rendant ainsi plus opérationnel pour leurs futures collaborations en entreprise.
MoonCity

MoonCity est un projet du CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) dont le but est de modéliser un village lunaire explorable en réalité virtuelle. On peut se dire que le CNES n’est pas réellement connu pour développer des jeux-vidéos alors à quoi peut bien servir celui-ci ? Car oui, MoonCity est développé comme un jeu-vidéo. En réalité, il s’agit de montrer de façon interactive comment l’humanité pourrait vivre sur la Lune en autonomie. La création de bases lunaires a été abordée par la quasi-totalité des agences spatiales du monde mais le thème du projet n’est en rien similaire à une petite base sur la Lune. Notre but est de créer un vrai espace de vie où les habitants pourront étudier la Lune, faire des recherches et lancer des missions d’exploration spatiale mais aussi jouer au basket, faire des parties de LoL ou préparer une ratatouille comme ils le feraient sur Terre.

Ce projet a pour vocation de montrer au public que la conquête spatiale ne fait pas seulement partie de notre Histoire mais qu’elle est toujours d’actualité. Pourquoi ? Car le phénomène de mode de l’exploration spatiale s’essouffle et il a besoin d’un coup de pouce de la part des nouvelles générations que nous représentons. C’est pourquoi MoonCity n’aura pas de visée commerciale, il sera présenté et mis à disposition du public lors de l’IAC (International Astronautical Congress) qui se tiendra à Paris fin 2021. Notre idée est de créer un contenu divertissant et éducatif pour que le public développe son intérêt du travail dans le spatial et, qu’éventuellement, certaines personnes se découvrent une vocation.

En savoir plus…

Le Maraudeur, vers l'infini et l'au-delà !

Il était une fois un robot dont la mission est de cartographier la planète Mars…

Commençons par le début. Romain MARIE, enseignant-chercheur et responsable du Labo à 3iL rencontre Hubert DIEZ, responsable des Relations avec L’Enseignement Supérieur au CNES (Centre National d’Etudes Spatiales), qui lui raconte alors l’histoire d’un projet passionnant. L’histoire d’un robot qui voyage d’école en école depuis plusieurs années pour se doter de fonctionnalités de plus en plus poussées : Le Marauder. Mécanique, électronique, informatique… toutes les disciplines y passent. Chaque école apporte ainsi sa pierre à l’édifice avec ses propres compétences. Suite au partenariat entre l’école et le CNES, le robot Maraudeur est, enfin, arrivé à 3iL auprès de nos étudiants.

Jusque-là vous suivez ? Alors, continuons.

Le Marauder est un projet de longue haleine auquel 3iL participe depuis plusieurs mois pour ajouter à ce robot martien de l’intelligence artificielle. 

L’objectif des étudiants et de l’équipe encadrante 3iL ? Faire en sorte que le Marauder puisse rouler sur Mars et le cartographier dans le même par une prise décision autonome.

En savoir plus…

HTC Vive

HTC Vive – réalité virtuelle

8 étudiants ingénieurs ont relevé le défi de plonger leur école dans une réalité virtuelle en utilisant la technologie HTC Vive : outil de réalité virtuelle permettant à un utilisateur de s’immerger dans un environnement 3D. 

L’objectif de ce projet était d’utiliser les capacités du HTC Vive pour se déplacer dans un modèle virtuel de 3iL.

En savoir plus…

Expérience de réalité augmentée

Expérience de réalité augmentée

La réalité augmentée est une technique qui consiste à ajouter des éléments virtuels dans une interface logicielle utilisateur représentant des éléments du monde réel. Ceci offre à l’utilisateur la possibilité d’être immergé dans cet environnement mixte, qui peut s’appliquer dans des solutions de guidage temps réel, des applications d’assistance, d’aide à la décision ou de modélisation, …

Pour en savoir plus…

Le projet Carsat

Des élèves de deuxième et de troisième année de l’école 3iL Ingénieur ont réalisé un projet d’envergure en partenariat avec les entreprises Cistem et Legrand. Cette action financée par la CARSAT-Centre-ouest, avait un double objectif :

 

Pour en savoir plus…

Projet Paluclic

Le paludisme (ou malaria) est une maladie infectieuse due à un parasite se nommant Plasmodium. Elle représente chaque année près de 200 millions de nouveaux cas, dont 600 000 décès. En France, on recense un peu plus de 4000 cas/an dont 10 décès. Les infections par un plasmodium sont plus ou moins dangereuses au point que les instances internationales (OMS) et nationales (SPILF) ont décrit de très nombreux critères de gravité (selon l’espèce du Plasmodium, des critères cliniques et biologiques). En fonction de la gravité de l’infection par Plasmodium, la prise-en-charge (c’est-à-dire le lieu de surveillance : réanimation, service « conventionnel » ou domicile) ainsi que le traitement n’est pas le même. Afin de trouver une solution à ce problème en France, le Dr. Romain LEROY a confié à nos étudiants, la tâche de mettre en place une plateforme (application mobile et site web) pour aider le corps médical dans la prise en charge des patients atteints par le paludisme.

Ce projet de développement informatique s’intègrera dans son travail de thèse d’exercice de docteur en Médecine sur la prise en charge des accès palustres au CHU de Poitiers qui sera présenté début 2017 au Professeur F. Roblot, présidente de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF). Cet outil pourrait être diffusé au plan national par l’intermédiaire de la SPILF pour être utilisé par l’ensemble de la communauté médicale française.

Nos élèves se sont immédiatement investis dans ce projet pour mettre en place la partie technique. De l’intégration de l’arbre de décision, permettant de définir les signes de gravités et les traitements appropriés à chaque situation, au respect du cahier des charges du projet fourni par M. Leroy, ils ont su créer une application fonctionnelle orientant vers les premières directives de prises en charge des patients en tenant compte d’une utilisation qui devait être user-friendly.

C’est un projet pionnier qui n’a pas en France d’équivalent existant concernant la prise-en-charge du paludisme.

Il s’inscrit dans la volonté du Groupe 3iL de répondre, au plus vite, aux grands enjeux posés par la santé et l’expérience de ses usagers (professionnels de santé et patients).

4L Connectée

Pour la première fois dans le 4L Trophy, une voiture participante était connectée.

Nos élèves ont pris l’initiative d’intégrer de l’intelligence dans une 4L en lui ajoutant des cartes électroniques, un écran tactile, ainsi que d’autres équipements afin que nous puissions suivre en temps réel la course et les aventures de l’équipage.

Nous avons pu les suivre en live sur les réseaux sociaux et sur le site du projet. Les internautes pouvaient intervenir sur la playlist diffusée dans la 4L en temps réel.

3iWorld

3iWorld – Visite Virtuelle  de 3iL en 3D avec Google Cardboard. Projet qui se propose de faire une visite virtuelle 3D des locaux de 3iL Limoges en utilisant la technologie Cardboard de Google.

Projet Hexapode

Nos étudiants doivent mettre en pratique l’ensemble des compétences acquises durant leur cursus à travers des projets de longue durée par équipe de 8 à 10 personnes. Le mode de fonctionnement de ces projets s’apparente à celui de l’Entreprise de Service du Numérique (ESN).

Parmi les projets proposés : la conception et fabrication d’un hexapode.
Les problématiques abordées sont le dimensionnement des servomoteurs, l’acquisition de données d’un ensemble de capteurs pour gérer le positionnement et le déplacement autonome du robot. L’intelligence artificielle du robot et la gestion des moteurs s’appuient sur des microcontrôleurs. Le système est commandé à distance depuis un appareil mobile.

Nous avons mis notre MakerSpace à disposition des étudiants pour la conception 3D et la fabrication de tous les éléments du robot.

Skate pour Nao

“Je suis Nao et j’aimerais avoir un skate à 3iL”.

C’est à la suite de ces quelques mots que nos étudiants ont décidé de répondre à la demande de Nao.

Pourquoi ? Parce que Nao se déplace très lentement et souhaite gagner en autonomie. Il a donc fallu concevoir le skate dans son intégralité, imprimer des pièces en 3D, ajouter des moteurs, de l’intelligence artificielle, de la reconnaissance automatique de formes, gérer les obstacles, du réseau pour communiquer et développer un logiciel de gestion.

Le projet a été suivi avec intérêt par Aldebaran, créateur du robot.

Systèmes embarqués sur EBOX

Réalisation de systèmes embarqués sur plateforme ebox3350

Le laboratoire a investi sur des unités de type ebox3350MX pour permettre aux étudiants de s’initier aux systèmes embarqués. Il s’agit de mini PC embarqués dotés d’un processeur Vortex86MX avec 3 ports USB, une sortie vidéo et une carte Ethernet.
Il est possible de charger un système d’exploitation à partir d’une carte SD, d’une clé USB ou par le réseau sans carte (PXE). Ce type de boîtier est couramment utilisé pour faire de l’affichage dynamique (ex: dans les transports).

En savoir plus…

CONTACT

DOWNLOAD

S'INSCRIRE