Nous soutenir par le versement de la taxe d’apprentissage

3iL est un établissement privé sous statut associatif (Loi 1901). A ce titre, 3iL ne reçoit pas de subvention de l’Etat ni de fonds de quelque actionnaire que ce soit. Pour mener à bien sa mission de service public, souligné par l’obtention du label EESPIG, 3iL doit pouvoir assurer ses frais de fonctionnement et investir dans du matériel et des infrastructures de qualité pour un enseignement toujours en phase avec les besoins en compétences exigées par le secteur du numérique.

Nous soutenir 2

Pourquoi choisir 3iL ?

Chaque année, la collecte de la taxe d’apprentissage nous permet d’investir dans des équipements pédagogiques et de recherche, dans l’aménagement d’un cadre d’étude agréable et à la pointe des domaines étudiés : intelligence artificielle, robotique, cybersécurité, big data, technologies web et mobiles, systèmes embarqués…

La collecte de la taxe d’apprentissage

Elle nous permet aussi de maintenir des frais de scolarité raisonnables pour permettre au plus grand nombre d’accéder à nos formations supérieures en informatique.

Votre versement à 3iL prend donc une part importante dans notre fonctionnement et notre développement et vous permet :

  • de choisir une école et un projet plutôt que de verser cet impôt à l’aveugle
  • de soutenir une vision ouverte, éthique et responsable de l’orientation et de la formation des jeunes
  • d’accompagner l’emploi de nos diplômés et votre recrutement en permettant à nos élèves d’acquérir les compétences que vous recherchez.

Et concrètement, à quoi sert de verser la taxe d’apprentissage à 3iL ?

Grâce à la taxe d’apprentissage collectée ces deux dernières années et une aide du Conseil Régional, nous avons réalisé de nombreux investissements pour améliorer la qualité de notre offre de formation et de son environnement :

  • Connexion fibre optique au GIP RENATER + RELIER : Accès aux ressources du Réseau National de Télécommunications, enseignement et recherche
  • Equipement FabLab : imprimante 3D, scanner 3D, graveuse,
  • Nouvelle salle Réseaux et Télécommunications : 15 PC, matériels télécoms, téléphonie sur IP, réseaux sans fil
  • 1 serveur et 2 onduleurs : serveur d’application pour virtualisation
  • Renouvellement PC (salles TP informatique) : 35 UC, 4 imprimantes, 6 switches
  • Assistance et licences logicielles : Microsoft IT, Sage, ENI Editions (bibliothèque numérique)
  • Visio Conférence : enseignement à distance

Aujourd’hui, nous souhaitons développer différents laboratoires qui prendront place aux côtés des équipements déjà en place de notre Fablab :

  • Un labo de réalité virtuelle et augmentée : Oculus Rift, Microsoft HoloLens, casque VR Google avec un vidéoprojecteur UCF pour projet de réalité augmentée + 3 GoPro
  • Matériel de montage vidéo : communication, e-learning
  • Laboratoire de systèmes embarqués : tablettes, micro-PC ARM, divers capteurs et le robot Leenby
  • Laboratoire de cybersécurité : Appliance de sécurité, un serveur cible, un serveur d’attaque

De plus, nous aimerions faire l’acquisition de :

  • Protéus, suite logicielle permettant la CAO électronique éditée par la société Labcenter Electronics
  • Serveurs Linux
  • Une salle de vidéoconférence pour l’enseignement à distance

Grâce à la taxe d’apprentissage collectée ces deux dernières années et une aide du Conseil Régional, nous avons réalisé de nombreux investissements pour améliorer la qualité de notre offre de formation et de son environnement :

  • Connexion fibre optique au GIP RENATER + RELIER : Accès aux ressources du Réseau National de Télécommunications, enseignement et recherche
  • Equipement FabLab : imprimante 3D, scanner 3D, graveuse,
  • Nouvelle salle Réseaux et Télécommunications : 15 PC, matériels télécoms, téléphonie sur IP, réseaux sans fil
  • 1 serveur et 2 onduleurs : serveur d’application pour virtualisation
  • Renouvellement PC (salles TP informatique) : 35 UC, 4 imprimantes, 6 switches
  • Assistance et licences logicielles : Microsoft IT, Sage, ENI Editions (bibliothèque numérique)
  • Visio Conférence : enseignement à distance

Aujourd’hui, nous souhaitons développer différents laboratoires qui prendront place aux côtés des équipements déjà en place de notre Fablab :

  • Un labo de réalité virtuelle et augmentée : Oculus Rift, Microsoft HoloLens, casque VR Google avec un vidéoprojecteur UCF pour projet de réalité augmentée + 3 GoPro
  • Matériel de montage vidéo : communication, e-learning
  • Laboratoire de systèmes embarqués : tablettes, micro-PC ARM, divers capteurs et le robot Leenby
  • Laboratoire de cybersécurité : Appliance de sécurité, un serveur cible, un serveur d’attaque

De plus, nous aimerions faire l’acquisition de :

  • Protéus, suite logicielle permettant la CAO électronique éditée par la société Labcenter Electronics
  • Serveurs Linux
  • Une salle de vidéoconférence pour l’enseignement à distance

Versement de la taxe d’apprentissage : les principes d’affectation

Les modalités de collecte de la taxe d’apprentissage ont évolué dans le cadre de la « Loi Avenir professionnel », dite “Loi Avenir”. La taxe d’apprentissage est toujours égale à 0.68% de la masse salariale (hors Alsace-Moselle).

une somme divisée en deux parties :

  • 87% destinés au financement de l’apprentissage, qui s’apparente à l’ancien quota d’apprentissage (la fraction régionale est supprimée) versé à un OPCO
  • 13% (solde) destinés à des dépenses libératoires effectuées par l’employeur, qui s’apparente à l’ancien hors-quota ou barème versé à des établissements de formation habilités.

Et en 2020 ?

Cette année, les 87% de la taxe à verser aux OPCO n’est effectivement pas à verser au titre des salariés de 2019. Par contre, les 13% de la taxe que l’employeur doit consacrer à des dépenses libératoires directes est à verser au titre des salariés de 2019, directement aux écoles, avant le 31 mai 2020.

une somme divisée en deux parties :

  • 87% destinés au financement de l’apprentissage, qui s’apparente à l’ancien quota d’apprentissage (la fraction régionale est supprimée) versé à un OPCO
  • 13% (solde) destinés à des dépenses libératoires effectuées par l’employeur, qui s’apparente à l’ancien hors-quota ou barème versé à des établissements de formation habilités.

Et en 2020 ?

Cette année, les 87% de la taxe à verser aux OPCO n’est effectivement pas à verser au titre des salariés de 2019. Par contre, les 13% de la taxe que l’employeur doit consacrer à des dépenses libératoires directes est à verser au titre des salariés de 2019, directement aux écoles, avant le 31 mai 2020.